EN
2021
2022
Nouvelle saison
Calendrier

La Somnambule

La Sonnambula
Vincenzo Bellini

Pretty Yende est Amina dans La Somnambule, l’une des plus belles pages lyriques du romantisme italien. 

La Somnambule
La Somnambule © Vincent Pontet
La Somnambule
La Somnambule © Vincent Pontet
La Somnambule
La Somnambule © Vincent Pontet
Reserver

Distribution

Riccardo Frizza | direction
Rolando Villazón | mise en scène
Johannes Leiacker | décors
Philippe Giraudeau | chorégraphie
Brigitte Reiffenstuel
| costumes
Davy Cunningham | lumières

Pretty Yende | Amina
Alexander Tsymbalyuk | Rodolfo
Francesco Demuro | Elvino
Annunziata Vestri | Teresa
Sandra Hamaoui | Lisa
Marc Scoffoni | Alessio

Orchestre de chambre de Paris
Chœur de Radio France | direction Sylvie Leroy
Maîtrise des Hauts-de-Seine | direction Gaël Darchen

Atteinte de la Covid, Nadine Sierra ne pourra relever le défi de la prise de rôle d’Amina. Pretty Yende a accepté de la remplacer au pied levé.

Opéra chanté en italien, surtitré en français et en anglais

A lire

La Somnambule, créée quelques mois avant Norma, connut un succès considérable durant tout le XIXe siècle. Le thème du somnambulisme fascinait en effet l’époque romantique avide de phénomènes mystérieux. Bellini a exploré ici toutes les possibilités musicales susceptibles de traduire les états d’âme complexes de son héroïne, victime innocente d’un mal inconnu. L’ouvrage offre quelques-uns parmi les plus beaux airs de soprano du répertoire bel canto. C’est donc à Amina que sont destinés les grands arias amples et colorés, exigeant de son interprète des qualités particulières : aigus cristallins et lumineux, souffle long et souple sans oublier beaucoup d’agilité dans les vocalises. Une lignée de chanteuses prestigieuses y a brillé depuis la créatrice du rôle, de Giuditta Pasta jusqu’à la Malibran et Callas et plus près de nous Natalie Dessay. La soprano sud-africaine Pretty Yende, qui n’a cessé d’émerveiller encore et encore le public grâce à son naturel désarmant, son élégance décomplexée, sans oublier l’éclat rayonnant de sa voix, devrait à son tour décliner avec talent la gamme expressive du personnage face à l’Elvino de Francesco Demuro. Un couple et une distribution qui pourra compter sur l’expérience de Rolando Villazón qui signe sa première mise en scène à Paris. Le chef italien, Riccardo Frizza sera à la tête de l’Orchestre de chambre de Paris, ensemble qui a déjà fait ses preuves dans ce répertoire belcantiste.

NOUVELLE PRODUCTION
COPRODUCTION Théâtre des Champs-Elysées / Semperoper Dresden / Metropolitan Opera / Opéra de Nice Côte d’Azur 
France Musique enregistre cet opéra
En partenariat avec france.tv

Vous aimerez aussi

Charles Lecocq

Cette Madame Angot de Lecocq fut un triomphe lors de sa création, puis l’oubli. Une brillante équipe de chanteurs français la remet à l’honneur avec un plaisir non dissimulé.

Jacques Offenbach

Pour finir la saison en beauté, un opéra-bouffe et la perle d’Offenbach. La bonne humeur assurée avant la pause estivale.

Les plus beaux airs d’opéra par les plus belles voix

Une nouvelle Folle Soirée consacrée à l’opéra à l’initiative de Radio Classique.